Il y a 30 ans le ministère des Finances quittait le Louvre

30 ans déjà que le ministère des Finances quittait le Louvre pour Bercy dans la cadre du projet du Grand Louvre voulu par François Mitterrand. Le ministre des Finances d’alors était Pierre Bérégovoy. Cet événement marquait la fin de l’occupation des 21 500 m2 de l’Aile Richelieu par le ministère depuis 1871 à la suite de la décision prise par Adolphe Thiers.

Ce changement avait pourtant mal débuté lorsqu’en 1986, Edouard Balladur, ministre des Finances pendant la première cohabitation, avait émis une fin de non recevoir pour aller à Bercy. Il a même décidé avec toute son administration de reprendre possession des lieux qui avaient été vidés de leur mobilier ! Un an plus tard un compromis fut heureusement trouvé. En s’installant à Bercy les équipes (6 000 fonctionnaires) réparties sur 40 sites étaient réunies en un endroit unique, mais il a fallu 2 ans pour qu’ils soient tous ensemble.

Le changement ne se fit pas sans regret pour les intéressés, le quartier était moins prestigieux, le nombre d’huissiers nécessaires au Louvre du fait de la configuration des bureaux, était bien moindre à Bercy, traduisant pour certains, malgré des locaux neufs, une baisse de standing. Or toute cette opération aura coûté 7 milliards de francs (1,7 milliards €) avec d’importants dépassements sur le coût initialement prévu et annoncé…

Quant aux locaux libérés, ils ajoutent au musée 2/3 de surfaces d’exposition (qui retrouve sa surface originelle de 1793) soit 165 salles nouvelles, mais doublent le budget général de fonctionnement. Seuls les appartements de Napoléon III ont conservé leur état d’origine après les travaux. l’ouverture ce cette nouvelle aile a eu lieu en 1993.

Le visiteur qui se trouve sous la verrière où est exposée la statuaire française d’intérieur du XVIIe au XIXe siècles (cours Puget et Marly) ne se doutent pas qu’ils sont dans l’ancien parking du ministère. L’ancienne cour des Postes (appelée aujourd’hui Khorsabad) abrite les antiquités de Mésopotamie, en particulier les célèbres taureaux ailésère.

Grâce à la libération de l’aile Richelieu, 3 000 œuvres ont ainsi pu sortir des réserves! 240 emplois nouveaux ont été créés et des visiteurs plus nombreux ont été attirés par ces extensions.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *