La folie des rues piétonnes

Pratiquement chaque jour, depuis plusieurs semaines, les Parisiens constatent la multiplication des rues qui deviennent piétonnes. Le BMO (le bulletin officiel de la ville) allonge ainsi au fil des jours la liste des voies concernées.  Comme à l’accoutumé les décisions sont prises dans les bureaux feutrés de la mairie sans concertation aucune avec les habitants qui n’ont que le droit de se conformer aux décisions prises par une équipe bien pensante qui n’a cure de leurs avis, objections et réflexions. De plus nous sommes au début de la mandature et il n’y a pas lieu de prendre des pincettes. Dans 6 ans pense-t-on en haut lieu, les habitants, aujourd’hui médusés, auront tout oublié et auront eu le temps de s’habituer!

Car ne nous leurrons pas, ces transformations de rues en voies piétonnes soi-disant temporaires ne sont qu’une grosse ficelle pour les maintenir définitivement dans leur nouvel état…

Piétonniser serait une bonne chose si cela n’amenait pas son lot de nuisances, extension des terrasses (dont la plupart des exploitants ne respectent pas la tranquillité des voisins) avec montée du bruit notamment nocturne empêchant les riverains de dormir (ce qui est pourtant un droit fondamental), alcoolisation et insécurité,  malpropreté et difficulté de circulation pour les automobilistes qui peu à peu sont chassés de la capitale comme les habitants d’ailleurs, ainsi que nous l’avons maintes fois souligné.

Pourquoi diriger la ville par des diktats ? Est-ce la bonne manière? Certainement pas et cela augure mal des décisions à venir durant ce nouveau mandat où déjà des tensions apparaissent au sein de l’équipe municipale. Paris n’a pas besoin de ce genre de discorde dans le temps présent mais de consensus, tant entre les édiles eux-mêmes qu’entre les édiles et les citoyens. Il ne semble pas que ce soit la voie choisie et c’est regrettable. A quoi bon alors s’extasier des conseils de quartiers, des budgets participatifs et autres gadgets donnant un semblant de cogestion alors qu’il n’en est rien et qu’il ne s’agit que de poudre aux yeux, il suffit de suivre quel a été le déroulement du dossier d’extension des terrasses des bars pour s’en convaincre!!!

Ne faisons pas du centre de Paris un super espace piétonnier, ce serait le meilleur moyen de le muséifier, ce qu’aucun des habitants ne souhaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *