La marche à pied doit être au centre des mesures de mobilité de la période de déconfinement !

Nous reproduisons un texte publié par nos amis de l’association 60 Millions de Piétons, membre du Réseau Vivre Paris! qui est repris aussi sur le blog de ce dernier. 

Les villes doivent absolument mettre en place des aménagements piétonniers temporaires afin de garantir la sécurité sanitaire et routière du piéton.

« 60 millions de Piétons » demande la mise en place d’au moins trois aménagements spécifiques pour s’affranchir des trottoirs trop étroits (moins de deux mètres sans obstacle) : 

  • création de bandes piétonnes temporaires d’un bon mètre sur la chaussée le long du trottoir dans les avenues et les boulevards, au besoin en supprimant le stationnement, 
  • création de zones de rencontre temporaires dans des rues plus étroites, zones où le code de la route autorise le piéton à marcher sur l’espace roulable et où la vitesse de tous les véhicules est limitée à 20 km/h et 
  • création de rues piétonnes temporaires, dans des rues commerçantes et aux abords des écoles.

L’association a rédigé un Communiqué de presse à destination des contacts presse à Paris et en région dont vous pouvez prendre connaissance en cliquant sur le lien ci-dessous.

http://www.pietons.org/communique-de-presse-sur-le-deconfinement-covid-19-view-13-246.html

 

 

1 commentaire

  1. Le principe de ces demandes est certainement très louable, mais il y a fort à parier que toutes ces mesures ,dites provisoires, serviront de tremplin à une transformation perverse au bénéfice non pas des piétons mais de tous ceux qui ont pris l’habitude d’occuper indûment l’espace public : commerces, cafés, restaurants, vélos, motos etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *