La placette à l’angle des rues Saint-Martin et du Cloître Saint-Merri enfin aménagée et propre

Dans le cadre de l’appel à projet « Embellir Paris« , la placette à l’intersection des rues Saint-Martin et du Cloître Saint-Merri qui a été longtemps dégradée et sale, a été choisie pour devenir un  « lieu de programmation culturelle ».  C’est ainsi que pendant un trimestre est exposé le buste en polystyrène agrandi et détourné d’Antoine Coypel (16611-1722), copie de celui sculpté dans le marbre réalisé par Antoine Coysevox (1640-1720) et acquis par le Louvre en 1910. Le peintre est pastiché par les auteurs RERO et Stéphane Parain dans le but de « faire de cette place un espace vivant et partagé…« . Soulignons aussi que nous sommes à quelques pas de l’église Saint-Merri dans laquelle se trouvent des toiles des frères Coypel…  « Ensemble ils (les auteurs du buste) interrogent les illusions contemporaines » indiquent les commentaires de la plaquette explicative qui est apposée.

Ce buste en polystyrène, résine, stratification et peinture,  surprend mais cela est voulu. L’un de ses auteurs, S. Parain, est meilleur ouvrier de France. Quant au support réalisé par le « Collectif 6 m3 », il est constitué de matériaux naturels et recyclables. Il servira de piédestal aux autres présentations qui seront proposées ultérieurement, sachant que des animations diverses sont aussi prévues sur cet espace où se trouvait un immeuble qui a été démoli dans les années 50.

Pour les riverains qui ont connu ce lieu abandonné et délabré où s’amoncelaient des ordures, c’est un renouveau. Les tags ont été effacés et des végétaux grimpants ont été plantés au bas des murs. On a désormais envie de s’arrêter et de profiter des bancs. La mairie devra veiller cependant à ce que le lieu reste dans son nouvel état et ne soit pas à nouveau abîmé à l’instar de la rue du Trésor qui, nous l’avons signalé maintes fois, a perdu son cachet du fait des dégradations, d’un mauvais entretien et des débordements des terrasses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *