Le capital agricole exposé au Pavillon de l’Arsenal

Le Pavillon de l’Arsenal consacre jusqu’au 27 janvier une grande exposition/manifestation intitulée « Capital agricole – Chantiers pour une ville cultivée » qui selon le texte qui l’annonce «…déterre les liens qualitatifs entre production agricole et production urbaine, entre le cultivé et l’habité, entre la ville et le sol. »

Les organisateurs de cet événement ne cachent pas que « l’urbanisme engagé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, hiérarchisant les rapports entre l’Urbain, la Nature et l’Agriculture, a conduit à l’impasse environnementale actuelle. Il a aussi anéanti l’exceptionnel patrimoine agricole francilien de la fin du XIXe mené par des cultivateurs – spécialistes – inventant d’autres cultures pour nourrir Paris tout en préservant la faune et la flore. »

A partir de l’agriculture urbaine que réhabilite l’exposition, nombreux sont ceux qui envisagent de nouveaux modèles dits « hybrides », qu’il s’agisse d’architectes, d’agriculteurs, d’urbanistes, de géographes, d’historiens, de paysagistes ou de sociologues.

Les sous-sols d’immeubles comme les toits deviennent des fermes urbaines, il est envisagé de cultiver d’autres surfaces tels les parcs ou les abords d’autoroutes…, »une reconquête à réinventer« . C’est vers ce futur, au travers de notre histoire que l’exposition est organsinée. Photographies, dessins, cartes, archives vidéo, rien n’est laissé au hasard pour sensibiliser les visiteurs.

Un intéressant condensé des liens entre la ville, la nature et les agriculteurs. Vers un nouvel urbanisme agricole de demain.

21, boulevard Morland 4ème – Entrée libre
Visites guidées gratuites tous les samedis et dimanches à 15h00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *