Le devenir de l’Hôtel-Dieu enfin fixé

Que n’a-t-on dit sur le devenir de l’Hôtel-Dieu depuis 2013 lorsque l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a décidé de changer la destination du plus vieil hôpital de la capitale ! Les projets les plus divers ont fait la une de la presse 

A la suite de l’appel à projets urbains lancé finalement en 2017 par l’AP-HP,  c’est le promoteur Novaxia qui a été retenu. Ce groupe immobilier propose du capital investissement via des fonds dont certains sont spécialisés dans l’hôtellerie. Dirigé par Joachim Azan, Novaxia a déjà à son actif la réalisation du 1er hôtel flottant sur la Seine et a été lauréat du concours « Réinventer Paris » pour l’aménagement du site de Buzenval dans le 20e arrondissement.

20 000 m2 sur les 55 000 que compte l’Hôtel-Dieu vont donc être concédés à Novaxia pour 80 ans, moyennant une recette de 144 M € versés à l’AP-HP qui servira à rénover la partie non concédée. Verront le jour « un service d’accueil des urgences, un plateau de consultations spécialisées pluridisciplinaires, un important pôle de psychiatrie, un pôle de santé publique, comprenant des activités tournées vers le public (centre de santé sexuelle, en partenariat avec la Ville de Paris), ainsi que tournées vers la recherche (maladies chroniques). Seront aussi ajoutées des offres de soins de proximité. »

En ce qui concerne les surfaces concédées à Novaxia, le projet consiste à créer sur 5 000 m2 de l’habitat solidaire, c’est-à-dire une résidence sociale étudiante, une maison du handicap et une crèche associative. 5 000 autres m2 seront occupés par des commerces et des restaurants choisis conjointement par l’AP-HP et la ville. Quant aux 10 000 m2 restants, ils seront transformés notamment en pôle de santé innovant comprenant des entreprises innovantes dans les biotechnologies et l’innovation médicale, un espace de « coworking de l’intelligence artificielle« , une salle destinée à la programmation scientifique et culturelle de 1 000 places et une maison des associations de patients.

L’accès aux jardins sera ouvert au public. Ce dossier de l’Hôtel Dieu trouve enfin un épilogue où une partie avec vocation santé subsiste. L’idée de relier le lieu avec les visiteurs de Notre–Dame en créant un accueil des pèlerins comme cela avait pu être suggéré a fait long feu et n’a pas retenu l’attention de l’AP-HP, ni de la mairie et c’est dommage.

En revanche l’hôpital en tant que tel disparaît bel et bien.

 

Source: Paris.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *