Le port du masque : pourquoi faire compliqué !

A propos du port du masque dont les règles viennent d’être renforcées, le site de la mairie indique : 

«  Dans un contexte de hausse des cas de contamination au COVID-19 sur Paris et la région parisienne, le préfet de Police, en pleine concertation avec la maire de Paris, a pris un arrêté rendant obligatoire le port du masque dans certains secteurs à forte affluence, à compter du lundi 10 août 2020 à 8h pour les personnes de 11 ans et plus.

Les zones concernées ont été définies en pleine concertation avec les élus. Ces zones, qui feront l’objet d’une évaluation régulière, sont susceptibles d’évoluer dans les prochaines semaines en fonction des données épidémiologiques et de l’observation de la fréquentation des espaces publics.

Le non respect de cette obligation dans les zones concernées sera passible d’une amende de 135€. Les services de l’Etat et de la Ville de Paris seront pleinement mobilisés afin de faire respecter, avec discernement, ces mesures préventives sur l’ensemble des zones concernées et habilités à verbaliser les contrevenants.

Le port du masque est obligatoire pour une durée de un mois dans ces zones où le respect de la distanciation est rendu difficile par la forte fréquentation …, ainsi que les marchés publics, les brocantes et vide-greniers. certaines rues commerçantes, zones piétonnisées, voies et berges. Par ailleurs, cette obligation ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical.

La Ville recommande le port du masque en toutes circonstances, que ce soit à l’extérieur ou en intérieur.»

Pour notre secteur le détail des rues concernées a été publié.

Ne serait-il pas finalement plus simple et plus efficace, comme le suggère d’ailleurs la fin de la communication de la mairie, de porter le masque dès que nous sortons de notre domicile ? 

On voit bien que cette mesure est difficile à appliquer, il suffit de constater les comportements des consommateurs aux terrasses des bars et restaurants. Nombreux sont ceux et celles qui ne respectent pas les mesures de distanciation.  

La chaleur rend le port du masque pénible, mais obliger à le porter sans distinction éviterait aussi de devoir chercher dans quelles circonstances ou lieux porter le masque ou non. Quant aux rassemblements de tous types ils devraient purement et simplement être interdits tant la situation est encore à risque. Osons croire que les verbalisations seront effectives à l’égard des inconscients qui ne porteront pas de masque lorsque c’est obligatoire; mais vouloir différencier les endroits et les cas dans lesquels il faut porter ou ne pas porter un masque, démontre une nouvelle fois que nous ne savons pas être simple, clair et donc efficace dans nos règles. C’est franchement désolant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *