Les Champs Elysées et leur devenir exposés à l’Arsenal

Une très intéressante exposition dénommée « Champs Elysées Histoire et perspectives » débute au Pavillon de l’Arsenal. Le commentaire annonçant cette manifestation explique que « Trois siècles après leur création, voitures, bruit, pollution, tourisme, globalisation de l’offre commerciale, jardins délaissés nuisent à l’usage de l’avenue et à son appropriation par les Parisiens…. L’étude menée à l’initiative du Comité Champs-Élysées…, avec la collaboration d’une cinquantaine de chercheurs, historiens, scientifiques, ingénieurs, artistes, acteurs économiques et culturels français et internationaux retrace l’évolution de la « plus belle avenue du monde », analyse ses usages actuels et propose une vision de ses possibles évolutions au regard des enjeux contemporains. » Elle invite aussi chacun à participer à sa métamorphose.

Le réaménagement des Champs-Elysées est devenu nécessaire, il est vrai qu’ils ont perdu au fil du temps une partie de leur attrait passé, banalisé par les commerces qui s’y sont installés, avec ses « jardins négligés » et l’important trafic routier qui créé une barrière entre les 2 côtés de l’avenue. Des films, des dessins, des photographies inédites, des cartes et des gravures « retracent l’histoire de cette avenue imaginée par Le Nôtre en 1664, baptisée Champs-Élysées à partir de 1709 et aménagée par Jacques-Ignace Hittorff et Adolphe Alphand au XIXe siècle. »

Uns statistique impressionne le visiteur. En effet, les deux tiers des passants sur les Champs-Élysées sont des touristes dont 85% sont étrangers. « Si l’on retire ceux qui travaillent dans le quartier et les personnes en transit (moins de 15 min dans le quartier), les Parisiens ne représentent plus que 5 % des usagers de l’avenue. »

« Diminuer le nombre et l’intensité des îlots de chaleur, rendre les sols plus perméables, augmenter les surfaces de végétalisation, faciliter les mobilités douces, valoriser le patrimoine et les jardins existants, inventer de nouveaux types de financements ou de partenariats, concevoir et programmer de façon concertée…, construire en consommant moins, pour enfin permettre aux habitants de se réapproprier leurs Champs-Élysées. » Telles sont les ambitions actuelles pour les Champs Elysées qui méritent un traitement spécifique, ce que l’exposition tente de démontrer à ceux qui s’y rendent.

Des ateliers, des conférences, des débats et des échanges via la plate-forme Make.org sont organisés afin de rendre cette manifestation interactive.

Nous ne pouvons que nous réjouir de cette exposition afin de rendre son lustre aux Champs-Elysées, il ne faut cependant pas, sous prétexte de  » les rendre aux Parisiens  » faire n’importe quoi. La séquence des fontaines installées en mars dernier autour du bassin du Rond Point des Champs Elysées, « ces mâts de cocagne de 13 m de haut » ont attiré divers commentaires qui montrent qu’elles ne font pas l’unanimité! Attention donc à ne pas faire pire en voulant faire mieux! 

 

21 boulevard Morland (4e) – Entrée libre jusqu’au 10 mai 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *