Les visites exceptionnelles des journées du patrimoine 2019

En ces journées du patrimoine des 21 et 22 septembre qui annoncent la fin de l’été et le début de l’automne, le choix offert  aux  amateurs de découvertes est large malgré la fermeture de certains sites en raison des manifestations prévues samedi, Nous avons cette chance que Paris regorge de lieux magnifiques et exceptionnels parfois cachés mis à l’honneur à cette occasion. Dans un monde où plus rien n’étonne, avoir la chance de les visiter nous permet de côtoyer les œuvres les plus abouties réalisées par des artistes, des artisans et des ouvriers restés pour la plupart anonymes qui ont placé leur art et leur métier au plus haut, contribuant ainsi au rayonnement de notre pays.

Parmi le programme de visites recommandées ici et là nous retenons plus particulièrement celles du circuit découverte de l’ensemble du domaine national du Palais Royal comprenant le Ministère de la culture, le Conseil d’Etat et le Conseil constitutionnel (rendez-vous rue de Montpensier),  la Maison Boucheron (26 place Vendôme) où une visite commentée a lieu toutes les heures et le Palais Cambon (photo de l’article) où se trouve la Cour des Comptes où il sera possible de parcourir les salles de cet immense édifice et de comprendre les différentes étapes présidant à l’élaboration des rapports de l’institution sur les finances publiques.

Dans le deuxième arrondissement, il faut aller découvrir l’Opéra-Comique (1 place Boieldieu) et ses ateliers de costumes en particulier, ainsi que l’Eléphant Paname   (10 rue Volney), un ancien hôtel particulier Napoléon III construit par Alexis Soltykoff, une grande figure de la Belle époque et grand collectionneur, qui est occupé dorénavant par un centre d’art dramatique et de danse. Diverses animations sont prévues.

Dans le Marais, le Conservatoire National des Arts et Métiers (292, rue Saint-Martin) ouvre son immense bibliothèque mais il faut s’inscrire préalablement.  Il sera aussi possible de visiter le lourd chantier de rénovation engagée depuis plusieurs années du Musée Carnavalet, également sur inscription préalable.

La Brasserie Bofinger (7 rue de la Bastiile) si typique du quartier propose une visite commentée en dehors des heures de service. De même la caserne Quartier des Célestins de la Garde républicaine (18, boulevard Henri IV) sera ouverte au public avec de nombreuses animations, la visite des écuries et l’accès aux ateliers dont le savoir-faire est impressionnant. La caserne de la Cité (3, rue de Lutèce) où se trouve la préfecture de police ouvrira aussi ses portes durant ces 2 journées.

Signalons l’exposition de l’étonnant tapis de la Savonnerie du chœur de Notre-Dame classé en 1974. Commandé par le roi Charles X, il sera visible dans les locaux du Mobilier National  (1 Rue Berbier du Mets 13ème) et bien qu’imbibé d’eau, il a été miraculeusement sauvé des flammes de l’incendie d’avril dernier.

Des rendez-vous à ne pas manquer

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *