Locations saisonnières, et si Paris prenait modèle sur Cannes ?

La mairie de Cannes vient de refuser la transformation en appartements touristiques de 4 immeubles du centre-ville soit près de 20 logements. Par cette décision, elle a éconduit la société civile à l’origine de cette demande et malgré un recours gracieux, il est probable que cette décision ne soit pas modifiée.

La mairie de Cannes qui souligne ne pas être contre les locations touristiques justifie sa position en indiquant que « les opérations commerciales massives par acquisition d’immeubles entiers doivent être combattues car elles accentuent la crise du logement et génèrent une concurrence déloyale  à l’encontre des hôteliers. »

La commune envisage de modifier rapidement son PLU (plan local d’urbanisme) afin d’interdire ce changement de destination des immeubles, en particulier dans les « quartiers en tension ».

En cette période électorale, les candidats à la mairie de Paris pourraient s’inspirer utilement de cet exemple cannois pour limiter l’expansion exponentielle des locations touristiques  dont nous ne cessons de dénoncer les abus et les conséquences pour les Parisiens, notamment dans nos quartiers du centre. N’oublions pas non plus les hôteliers qui souffrent aussi des grèves à répétition et depuis quelques semaines de la baisse de fréquentation des touristes chinois en particulier, pour la raison que nous connaissons.

Oui il faut être plus sévère à l’égard des locations touristiques à Paris et mettre les moyens pour cela. Nous sommes encore loin de ce qu’il faudrait faire malgré les cris d’orfraie entendus ici et là mais en réalité peu suivis d’effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *