Première assemblée générale réussie de Marais-Louvre 


Pour la première assemblée générale ordinaire depuis sa création, les adhérents et adhérentes de l’association Marais-Louve qui recouvre les 4 premiers arrondissements de Paris se sont réunis à la Maison des Associations des 3e et 4e.
Dans une ambiance bon enfant, le conseil d’administration a présenté les premiers résultats des actions menées au cours de l’exercice passé, les comptes annuels et les objectifs pour 2019. Rappelons que Marais–Louvre a pour objectif de permettre aux habitants, professionnels et amis des arrondissements du centre de défendre et promouvoir leur cadre de vie et leur environnement dans le contexte de la fusion, en s’intégrant dans la dynamique de la capitale, de la métropole et de la région Île de France.
Le blog depuis son lancement en octobre connaît un bon niveau de fréquentation,  plusieurs centaines par jour, nombre qui croît progressivement et régulièrement. D’ailleurs le présent article est le centième publié depuis la création du blog.
Quitus a été donné au conseil d’administration sortant réélu à l’unanimité.
Les objectifs pour l’année qui précède les prochaines élections municipales (laissant à penser que les candidats écouteront les doléances et suggestions des Parisiens) traiteront surtout des problèmes de malpropreté, de locations touristiques excessives, d’afflux de touristes, d’occupation de l’espace public, d’insécurité, des trottoirs encombrés et dangereux, du bruit, de la circulation et de la fête nocturne permanente, sans oublier la défense du patrimoine.
Les participants ont eu l’honneur et le plaisir d’accueillir Samanta Deruvo, nouvelle Architecte des Bâtiments de France (ABF) pour les 3e, 4e et 16e arrondissements. Ont été présentés avec beaucoup de compétence, de clarté et de pédagogie, l’accès à la profession, le rôle et les prérogatives des ABF notamment à Paris où  93% de la surface de la commun est protégée, inscrite ou classée, avec ses 2 000 monuments historiques. La moyenne française est de 6% . La  distinction  entre l’avis et l’accord de l’ABF a été bien détaillée. L’ ABF a compétence dans un rayon de 500 m autour et non sur le monument historique, de même qu’en matière de sites patrimoniaux remarquables, de plans de sauvegarde et de mise en valeur (comme le Marais). L’articulation entre les pouvoirs de l’ABF, du conservateur du patrimoine et du maire est apparue plus claire.Afin d’illustrer son propos Samanta Deruvo a donné quelques exemples dont celui d’un immeuble avenue de la Grande Armée, puis a évoqué les chantiers en cours dans le Marais, tels l’Hôtel de Coulanges, la Caserne des Minimes, l’Hôtel Dieu, l’Hôtel de Forny place des Vosges, l ‘Atelier des Beaux-Arts rue de Sévigné et le futur commissariat central des 4 arrondissements réunis qui s’installera dans l’ancien immeuble de la garantie rue Perrée.
Les questions nombreuses ont conclu la séance et les échanges se sont prolongés autour d’un verre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *