Quelle flèche pour Notre-Dame?

L’incendie de Notre-Dame correspond à l’anniversaire de la pyramide du Louvre construite il y a 30 ans et, il y a  à un peu plus de 40 ans, à la réalisation du Centre Pompidou.

Ces créations ont en leur temps et encore aujourd’hui créé une vive polémique entre les tenants du respect de l’unité d’un ensemble et ceux qui estimaient que le pyramide du Louvre comme les colonnes de Buren ou le Centre Beaubourg avaient leur place dans leur environnement et ne juraient nullement avec les monuments ou les quartiers anciens dans lesquels ils s’inséraient.

Ils font aujourd’hui pourtant partie du paysage, l’habitude de les côtoyer a fait que l’on s’y habitue mais tout le monde ne s’en accommode pas pour autant et certains regrettent, malgré leur succès, que les chantiers présidentiels aient abouti à ces réalisations.

La querelle entre les tenants de l’ancien et ceux du modernisme a toujours existé et si les modernes n’avaient pas pu bâtir des œuvres nouvelles alors l’art n’aurait pas évolué, ni progressé. Néanmoins s’agissant de Notre-Dame, le lancement d’un concours pour la reconstruction de sa flèche a immédiatement entraîné commentaires et polémiques. Les uns pensant que cela peut-être une façon de marquer par une réalisation artistique originale le 21èe siècle, les autres pestant contre cette décision et demandant que la flèche soit reconstruite à l’identique, une position soutenue par les descendants de Violet le Duc détenteurs du droit moral sur les œuvres du célèbre  architecte.

Que faut-il en penser?

Pour nombre d’entre nous Notre-Dame était et demeure immuable. Elle doit donc rester telle quelle.  Au-delà de son caractère religieux, elle est aussi sans doute l’archétype du génie français et il parait difficile d’en changer au risque de lui faire perdre ce sens profond ancré chez tout un chacun.  Oui mais la flèche ne date que du 19ème siècle… Et alors n’est-ce pas la cas de la Tour Eiffel plus jeune encore?  Sans elle Paris ne serait plus Paris, tant elle et la ville ne  font plus qu’un! N’est-ce  pas la même situation entre la cathédrale et la flèche incendiée. Sans elle Notre-Dame ne serait plus Notre-Dame et nous estimons bien difficile de remettre en cause cette état de fait…

Espérons que le bon sens l’emportera chez les décideurs qui porteront la lourde responsabilité de cette « désunion » dans l’éventualité où la flèche ne serait pas remplacée à l’identique.

1 commentaire

  1. EDITO

    « La forêt française entre en jeu

    Vous avez été nombreux à manifester votre soutien au mouvement que nous avons lancé pour fournir du chêne destiné à la reconstruction de la charpente de Notre-Dame de Paris.

    La filière est en train de se mobiliser car l’enjeu actuel consiste à convaincre l’Etat de notre capacité collective à fournir les chênes nécessaires à cette restauration. Grâce à vous et à l’ensemble des propriétaires et professionnels qui se sont manifestés, nous sommes aujourd’hui capables d’affirmer que les chênes sont disponibles dans nos forêts, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif.  »
    (Forêts de France, Avril 2019)
    Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *