Réunion sur la démocratie de proximité dans le cadre de la fusion des 4 arrondissements centraux

Le jeudi 14 février une réunion de l’atelier de concertation relatif à la démocratie de proximité a eu lieu à la mairie du 4e arrondissement, elle réunissait  47 représentants des Conseils de quartier des 4 arrondissements centraux dans le cadre du regroupement de ces arrondissements.

Un compte rendu dont la synthèse figure ci-dessous résume  les travaux individuels et collectifs qui ont été menés sous l'(égide de membres des équipes municipales de des mairies impactées. Plusieurs thématiques ont été abordées.

Sur la thématique  « L’avenir des Conseils de Quartier« , les participants proposent que les Conseils de quartier bénéficient d’une charte commune qui respecte les spécificités de chacun d’eux (liées à l’histoire et à l’identité du quartier). Les participants proposent de renforcer l’action des Conseils de quartier leur donnant plus de moyens et en communiquant davantage sur leurs actions. Il est proposé de mieux adapter le fonctionnement des Conseils de quartier pour permettre aux actifs d’y participer, et de favoriser une plus grande mixité sociale et donc une meilleure représentativité. Les participants proposent que les comptes rendus des Conseils de quartier soient diffusés à tous les Conseils de quartiers de l’arrondissement. Il est noté que le regroupement des 4 arrondissements pourra permettre une plus grande force de proposition pour gérer des problématiques telles que l’hyper tourisme.

Sur la thématique  » La relation des citoyens aux services de proximité« , les participants mettent en exergue trois problématiques principales : la propreté, le recyclage et l’entretien de la voirie. Ils proposent de définir une stratégie ambitieuse sur ces trois axes, qui serait portée politiquement. Ils proposent que des enquêtes régulières soient effectuées pour mieux connaitre les besoins des habitants. Les actions de communication sur la politique du recyclage doivent être renforcées.

Sur la thématique « Comment mieux associer le citoyen aux décisions qui le concernent ?« , certains participants proposent la création d’une Maison Commune. Cette Maison Commune pourrait abriter des débats et ateliers citoyens qui alimenteraient un Livre Blanc. Ce dernier pourrait être présenté aux élus des conseils d’arrondissement. Les participants proposent que des représentants des Conseils de quartier soient présents dans les comités de suivi et de pilotage des projets concernant le futur arrondissement. Il est proposé d’étudier la réactivation des Conseils d’initiative et de consultation d’arrondissement (CICA).

 

NDLR : Le résultats de ces travaux tels qu’ils nous sont parvenus sont davantage des vœux pieux que des propositions et ne sont émis que par une dizaine d’habitants par arrondissement  censés représentés tous les autres. Nous voyons mal comment un conseil de quartier élargi du fait du regroupement  pourrait influencer le cours des choses en matière de propreté et « d’hyper  tourisme », alors que le maire lui-même de ce nouvel arrondissement aura des pouvoirs limités ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *