Une nouvelle fonctionnalité pour signaler les incivilités et les infractions

Chacun sait qu’il est possible de demander l’enlèvement d’un tag par un prestataire de la ville de Paris via l’application « Dans ma Rue ». Depuis le 1er juillet en lien avec la création de la Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection (DPSP), c’est-à-dire la police municipale, il a été décidé selon le même principe d’ouvrir le 3975, le centre d’appels de la mairie à une nouvelle fonctionnalité. Il deviendra possible de signaler « une incivilité ou une infraction dans son quartier » (au prix d’un appel normal). La ville souhaite en effet faire respecter les « règles du quotidien » (propreté, dépôts sauvage, nuisances sonores, stationnement gênant, circulation interdite des trottinettes etc…). 

Parmi les explications apportées, il est indiqué que « les agents chargés d’assurer ses missions de tranquillité et de sécurisation de l’espace public (inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris-ISVP, agent de surveillance de Paris-ASP, agents d’accueil et de surveillance-AAS) comptent aussi sur l’engagement des Parisiennes et Parisiens ».  

Comment fait-il opérer ? Le centre d’appels est ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 17h à tout témoin d’une incivilité ou une autre infraction, selon  » la nature de l’infraction, les téléconseillers proposeront aux usagers d’être mis en relation avec les services compétents sur l’arrondissement (circonscriptions territoriales de la DPSP) , ou les inviteront à contacter le commissariat de quartier si l’infraction relève de la Préfecture. Les agents de la Ville de Paris (ASP pour les stationnements gênants ou la régulation de la circulation, ISVP pour les dépôts sauvages, nuisances sonores, jets de mégots, etc.) pourront intervenir sans délai si l’infraction est en cours ou programmeront des opérations ciblées s’il s’agit d’incivilités récurrentes ». 

Cette possibilité offerte aux Parisiens part d’une bonne intention et devra faire l’objet d’un suivi afin d’en connaitre l’efficacité réelle. Les effectifs affectés au centre d’appels seront-il suffisants ? L’intervention des équipes sera-t-elle suivie d’effet suffisamment rapidement ? Il faudra aussi prévenir le risque de délation « gratuite » et éviter la redondance avec d’autres moyens de signalement des incivilités et infractions. D’ailleurs la mairie prévient sur son site Paris.fr « qu’en fonction de l’infraction ou de l’incivilité constatée, d’autres canaux de signalement peuvent s’avérer plus efficaces, comme l’application Dans Ma Rue »

 La restitution des premiers résultats après quelques mois de mise en service méritera donc d’être publiée et analysée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *