Une pétition pour les riverains exaspérés par le non respect des règles liées à l’extension des terrasses

L’association « Habiter Paris Centre » qui lutte contre la mono-activité des restaurants de la rue Sainte Anne et la transformation dans les arrondissements du centre de l’environnement urbain par la piétonisation des voies publiques et par le développement du tourisme, a initié une pétition sous le lien suivant qui fait suite au soutien apporté par la Mairie de Paris aux bars et restaurants avec les avantages que l’on connait notamment les extensions gratuites de terrasses. Ces dernières sont autorisées dans le strict respect par les commerçants d’un certain nombre d’engagements figurant dans une Charte, engagements devant être contrôlés et si nécessaire, sanctionnés par les agents de la Ville.

Or quelques semaines après la mise en place du dispositif, les habitants du Centre de Paris sont nombreux à déplorer à la fois le non-respect de la Charte et la quasi-absence d’intervention des agents de la Ville pour remédier à cette situation. Malgré les engagements pris et les signalements effectués auprès des autorités, on constate en effet bien trop souvent que ces terrasses conduisent à :

  • Des trottoirs obstrués ne laissant pas aux piétons l’espace réglementaire  de 1.80m de large pour passer ;
  • Des places de livraisons confisquées ;
  • Un non-respect quasi-systématique de l’heure limite d’exploitation fixée à 22h ;
  • Un recours à la diffusion de musique à l’extérieur créant des nuisances sonores intolérables pour les riverains.

 Cette situation et les nuisances qu’elle engendre conduisent à une exaspération croissante des habitants à l’encontre d’une mesure dont l’intérêt initial était pourtant bien compris et accepté.

 

Dans ce contexte, pour préserver leurs conditions de vie, les habitants de Paris Centre auxquels s’associe Marais-Louvre demandent en signant cette pétition qu’un réel contrôle de ces abus soit mis en place et que le non-respect avéré de la Charte se traduise par la révocation de l’autorisation pour les commerçants concernés. Ainsi, seuls les exploitants respectueux des habitants des quartiers où sont situés leurs établissements pourront bénéficier des mesures de faveur mises en place par la Ville de Paris pour leur venir en aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *