Afflux de touristes, les Parisiens sont au taquet

Dans une récente interview le 1er adjoint auprès de la Maire de Paris appelle… « au changement d’habitudes dans les modes de déplacement du tourisme de groupe » ajoutant « on sent une préoccupation des Parisiens afin que l’accueil des touristes – qui est très bienveillant – n’apporte pas de nuisances trop fortes ».

Voilà bien longtemps que la préoccupation des habitants relative au « surtourisme » est patente et dans le centre de Paris en particulier. Trottoirs encombrés, cars polluants et mal garés dont les moteurs continuent à tourner alors qu’ils sont vides afin de maintenir climatisation ou chauffage selon la saison. Les nuisances sont multiples. La proximité des élections municipales sert-elle de révélateur ou bien est-ce une diversion à la multiplication des travaux à l’origine des difficultés de déplacement en transport en commun qui rend ce sujet plus prégnant ?

Nous sommes en plein « hypertourisme » même si l’effet gilets jaunes a pu contenir l’arrivée en masse de touristes dans la capitale ces derniers temps. Avec les conséquences que connait bien la mairie qui cite les « rassemblements touristiques qui se conjuguent avec des lieux de fête… » et « la pression inflationniste sur le logement » et la prolifération des pickpockets.

Le paradoxe de ces déclarations est qu’il émane d’un représentant de l’équipe municipale devenue l’arroseur arrosé ou le pyromane qui essaierait d’éteindre le feu qu’il a allumé.

La part belle a été faite aux locations saisonnières depuis des années par la mairie de Paris qui s’en mord aujourd’hui les doigts malgré les taxes de séjour perçues ! Le président d’Airbnb, Bruno Chesky n’a-t-il pas été reçu en grande pompe le 26 février 2015 par le 1er adjoint d’alors de la Maire, Bruno Julliard ? Cet encouragement à peine voilée a contribué à la raréfaction de l’offre de logements à la vente comme à la location. Et aujourd’hui ce sont ceux qui ont dénoncé ce soutien inconditionnel qui sont pénalisés par le blocage des loyers… ! Curieuse façon de faire amende honorable après une grave erreur d’appréciation.

Rappelons-nous aussi le rapport commandé par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui avait alors autorité sur le sécrétait d’état au tourisme publié en mars 2015 dont l’objectif était de définir des mesures (22) dans le but de « …faire de la vie nocturne un facteur d’attractivité touristique à l’international ». Avaient été choisis pour cette rédaction des professionnels des bars « culturels » et autres officines bien connus tels l’animateur de la Bellevilloise honni des riverains par les nuisances qu’elle apporte dans le quartier.

Il ne faut donc pas s’étonner que nous soyons arrivés à un tel point de saturation, la ville n’est pas extensive…Pourtant il nous est promis davantage encore de touristes pour les prochaines années, auxquels s’ajouteront les visiteurs des JO de 2024… ! Des beaux jours nous sont ainsi préparés si rien n’est fait pour endiguer et contenir cet afflux de visiteurs qui à force de saturation finira pas tuer la poule aux œufs d’or.

Ne soyons pas dupes après les élections tout recommencera…Le changement promis sera renvoyé une nouvelle fois aux calendes grecques jusques aux prochaines élections municipales où le même scénario se reproduira…Non le Parisien n’est plus vraiment écouté, il est tout simplement « ringardisé », il a déjà bien de la chance d’habiter Paris…et si jamais il est propriétaire, de se retrouver à la tête d’un pactole potentiel en cas de vente de son bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *