Giorgio Griffa au Centre Pompidou

Après le musée des Beaux Arts de Chambéry où il vient d’être exposé, 18 œuvres de Giorgio Griffa, que l’artiste majeur de l’histoire de la peinture italienne a donné au Musée national d’art moderne, sont présentées au Centre Pompidou. Le musée propose de redécouvrir « cet acteur majeur de l’histoire de la peinture italienne et européenne de la seconde moitié du 20e siècle. »

L’œuvre de Giorgio Griffa, qualifié souvent de peintre mystérieux, est entrée dans les collections majeures d’art contemporain, tant en Europe qu’aux États-Unis. Les expositions consacrées à cet artiste en France sont rares. « Si ses créations ont connu les influences des différents courants artistiques des époques qu’il a traversés, c’est une abstraction flagrante qui se distingue rapidement dans ses productions.« 

 

Jusqu’au 27 juin 2022 de 11h à 21h, tous les jours sauf mardis – Niveau 5 du musée

Réservation fortement recommandée

(*)  Etre un artiste Arte Povera, c’est adopter un comportement qui consiste à défier l’industrie culturelle et plus largement la société de consommation.

(**) Le groupe « Supports/Surfaces » fut un mouvement éphémère dont la première exposition se tint en 1969 au Musée d’art moderne de  Paris. Elle regroupe des artistes privilégiant la pratique de la peinture qui met l’accent sur ses composants élémentaires.

La toile illustrant cet article est intitulée Campi rosa [Champs roses],1986. Acrylique sur toile

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.