Place aux piétons !

 

L’association » 60 Millions de piétons « (membre de l’association  Réseau Vivre Paris!),  » Rue de l’Avenir et la « Fédération Française Randonnée Paris » viennent de créer le collectif « Place aux Piétons » afin de mettre en commun leurs moyens et amener « un  changement radical dans la conduite de l’action publique pour promouvoir les déplacements à pied et à améliorer, sans délai, la place des piétons« .

En effet les décisions prises sans concertation par la Maire de Paris sur l’occupation de l’espace public concernant les terrasses, la multiplication des trottinettes, des vélos et des motos dont nous avons dénoncé l’utilisation anarchique, les travaux continuels qui encombrent les rues et les trottoirs, le stationnement illicite sur ces derniers, les embouteillages automobiles constants provoqués par la prise de mesures aberrantes, les incivilités quotidiennes et multiples à l’égard des piétons qui ne se sentent plus en sécurité, en particulier les personnes handicapées et âgées, sont à l’origine de la création de ce collectif.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse qui a tout notre soutien.

« Le contexte climatique, technologique, sociologique, conduit à reconsidérer nos pratiques, à réinterroger nos valeurs et à repenser nos habitudes pour arbitrer en faveur de modes de déplacements décarbonés dont la marche est le premier (plus de 60 % des déplacements sont faits à pied dans la plupart des villes). Et pourtant le piéton est le grand oublié des politiques publiques de mobilités, malgré quelques progrès.

Pour favoriser la mise en place d’une politique globale et cohérente de développement de la  marche en milieu urbain ou rural, les trois organisations signataires (60 Millions de Piétons, Rue de l’Avenir, FF Randonnée Paris) ont décidé de mettre en commun leurs forces et leurs compétences au sein du collectif « Place aux piétons ». Ce collectif appelle à un changement radical dans la conduite de l’action publique pour promouvoir les déplacements à pied et à améliorer, sans délai, la place des piétons. Nos concitoyens ont besoin de rues (trottoirs et chaussées) et de places adaptées à la marche : non seulement pour circuler mais aussi pour séjourner dans l’espace public. Promouvoir les déplacements à pied, prendre soin des piétons c’est répondre aux souhaits des citoyens. La marche est le ciment du bien vivre en
ville.

Sur la base du manifeste qu’il a adopté, le collectif « Place aux piétons » apportera son appui et son expertise à tous les acteurs publics et privés qui veulent inscrire ces priorités dans leurs actions. Il a vocation à rassembler tous ceux qui veulent prendre la parole et agir pour renouveler la conception et la gestion de l’espace public, accueillir les usagers vulnérables et faire du piéton la bonne échelle d’un urbanisme durable et responsable.

Gérard FOUCAULT (06 86 79 33 23)
Président de 60 Millions de Piétons
Anne FAURE (06 64 35 09 72)
Présidente de Rue de l’Avenir
Daniel RAMEY (06 34 07 75 46)
Président du comité parisien
de la Fédération Française de Randonnée« 

Il est possible de rejoindre le collectif à l’adresse :  placeauxpietons@yahoo.com

 

 

 

2 commentaires

  1. le problème de fond est le non respect du code de la route et des arrêtés par les velos et trotinnettes électriques, sûrs qu’ils sont, contrairement à ce qu’affirme la mairie, de n’être jamais sanctionnés
    tant qu’il n’ aura une police de la circulation, qui de fait n’existe pas, il n’y a rien à espérer pour les piétons à paris
    les politiques préférent pour des raisons électorales chanter les louanges des deux roues sans limites

    1. La gestion de la voirie de cette ville est devenue insupportable. Le 2 roues ne privilégie que les individuels. Exit la prise en considération des familles qui bien sûr ne peuvent se déplacer en 2 roues (bébés, enfants, bagages, …). Trouver une place près de chez soi lorsque l on a des enfant, la poussette, des courses est impossible. D’autant que les 2 roues ne font même plus l effort de faire quelques mètres pour stationner aux emplacements qui leur sont réservés et occupent le peu de places de stationnement voiture qui restent. Esprits individualistes à l ‘image de leur comportement à l égard des piétons. Bien encouragé par la mairie de Paris qui leurs donne toute priorité dans son vent d idéologie pseudo écologique alors que les 2 roues motorisés polluent énormément tant du point de vue du carbonne que des nuisances sonores. Quant aux vélos et aux patinettes , pourquoi leur donner tant d espace de voirie (y compris des couloirs bus) alors que pour l essentiel des utilisateurs les transports en commun sont à leur porte. LA VOIRIE N EST PAS UN PARC D ATTRACTION DEVOLLUE A QUELQUES UNS.

Répondre à ALAIN CHARIER Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.