Encore un an de travaux avant la réouverture de la Samaritaine

Piloté par l’agence d’architecture japonaise Sanaa, alors que les travaux d’aménagement intérieur sont menés par Hubert de Malherbe et l’agence de Toronto Yabu Pushelberg, le futur magasin de luxe DFS (Duty Free Store, Groupe éponyme de magasins de luxe et contrôlé par LVMH) ouvrira fin 2019 après 14 ans de fermeture. Il conservera son nom d’origine « La Samaritaine » tant il est imprimé dans la mémoire collective. Le bâtiment se développe sur tous les étages éclairés par la Grande verrière historique de 20 000 m2 et proposera plus de 400 marques aux clients. Mais l’ensemble comprendra aussi un palace de 72 chambres donnant sur la Seine (ilot Jourdain), 96 logements sociaux, une crèche (ilot Sauvage) et des bureaux côté rue de Rivoli (ilot Rivoli).

Rappelons que ces bâtiments sont l’œuvre des ar­chitectes Frantz Jourdain et Henri Sauvage. Construits en 1905 et 1928, ils sont à ossature métallique. Des spécialistes (les entreprises SMB et CCS) ont été choisis pour renforcer les poutres et les poteaux et créer de nouvelles surfaces de plancher (soit 3 300 tonnes de charpente et 42 000 m2 de planchers !).

Ces travaux ont connu des phases sensibles comme par exemple la suppression et le remplacement des poteaux béton dans les sous-sols notamment ceux qui abriteront une piscine, un SPA et un centre de soins. Le renforcement des attaches principales de planchers n’a pas été non plus une mince affaire. La zone Verrière a dû elle aussi être renforcée, un travail très minutieux de rivetage à chaud qui représente 10 000 heures de travail. Un nouveau bâtiment de 8 étages en forme de U avec cour intérieure a pris forme côté Rivoli (hormis les façades de la rue de l’Arbre Sec). Sa façade en verre ondulé qui a fait polémique et donné lieu à plusieurs recours judiciaires est pour l’instant cachée.

C’est donc un chantier gigantesque qui arrivera bientôt à son terme, dont on attend avec impatience les résultats, et devrait redonner à tout le quartier environnant l’attractivité passée qui s’était étiolée au fil du temps, en particulier depuis la fermeture de cette grande enseigne parisienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *