La dernière visite à Paris de la Reine Elisabeth II

Le décès de la Reine Elisabeth II est un événement mondial tant a été long son règne qui se confond avec l’histoire depuis la fin de la seconde guerre mondiale. N’a t’elle pas effectué sa première visite officielle en France en juillet 1948, le Président de la République étant Vincent Auriol qui la décora de la Légion d’Honneur. 10 ans auparavant ses parents avaient été reçus pas la président Albert Lebrun et étaient repartis avec un cadeau pour leur fille de 12 ans, Les  Fables de La Fontaine, Les Lettres de mon Moulin d’Alphonse Daudet, et Les Malheurs de Sophie de la comtesse de Ségur… En 1957 elle reviendra en France en visite officielle cette fois en tant que reine et sera reçue par le Président René Coty.  Puis suivront d’autres visites en France car la souveraine était attachée à notre pays qu’elle a qualifié de « si beau » dans l’un de ses discours.

Très francophile, elle connaissait très bien notre culture et parlait un excellent français comme nous avons pu le constater dans certaines de ses allocutions. D’ailleurs tous les menus des réceptions à la cour sont rédigés en français comme l’est la devise de la famille royale « Dieu et mon droit » ainsi que  « « Honi soit mal qui mal y pense » (honi ne prend ici qu’un seul « n ») la devise de l’ordre de la Jarretière. Le mobilier qui l’entourait dans ses multiples résidences comporte un nombre incalculable de pièces françaises souvent acquises lors des grandes ventes des biens confisqués lors de la Révolution.

La Reine a donc côtoyé 10 Présidents de la République et sa dernière visite en France, en juin 2014 à l’occasion du 70ème anniversaire du débarquement, a aussi été marquée par l’inauguration le 7 juin d’une plaque sur le Marché aux fleurs situé dans notre arrondissement dont le nom est devenu alors « Marché aux Fleurs-Reine Elisabeth II« . Une scène particulièrement cocasse s’est produite à cette occasion. La Reine est arrivée, tenant un parapluie pour se protéger, quand la Maire de Paris qui assiste aussi à l’événement avec le Président Hollande, est elle aussi protégée par un parapluie que lui tient en revanche un garde du corps (voir photo illustrant cet article). Autre époque !

Nous pensons que le nouveau Roi Charles III aura lui aussi de la sympathie pour notre pays et pour Paris.  Certaines de ses aquarelles (signées du pseudonyme A.G. Carrick) ont pour thème la Provence, ce qui est de bonne augure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.