Journées du patrimoine 2022, de nouveaux lieux à découvrir

Les journées du patrimoine auront lieu cette année les 16 et 17 septembre. Nous avons la chance dans notre arrondissement Paris Centre de disposer de nombreux sites à visiter ouverts à cette occasion. Citons notamment la Comédie Française, la fameuse Galerie dorée de la Banque de France, l’Hôtel de la Marine, la Cour de Cassation, l’Hôtel de Nocé qui abrite, place Vendôme, la Maison Boucheron, le ministère de la Justice,  les Ateliers d’art du Louvre,  Le Châtelet, La Conciergerie, Le Jardin des Tuileries, l’église Saint-Eustache, l’Opéra Comique, le théâtre de la Gaieté Lyrique, l’Hôtel de Ville, le Musée Cognacq-Jay, l’Hôtel de Marle, le Musée Carnavalet, l’Hôtel de Sens,  le Tribunal de commerce, la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, l’Hôtel de Beauvais, Les Archives Nationales et dans un autre style le restaurant Bofinger rue de la Bastille, « figure élégante du Paris d’antan » fondée en 1864! Il est conseillé pour ces visites de se renseigner sur les horaires.

Au-delà de tous ces monuments très connus, nous suggérons de profiter de  cette occasion pour découvrir d’autres sites.

En premier lieu nous recommandons la visite de la Tour Chicago de la Cour des Comptes (voir photographie illustrant cet article), invisible de la rue Cambon, l’édifice « ingénieux et novateur… a été le premier achevé lors de la construction du Palais Cambon. Il comportait, pour la première fois en France, un empilement de dix niveaux (plus deux en sous-sol) sur une hauteur de 30 mètres. » Avec ses deux façades classées (les deux autres étant aveugles), ce joyau architectural, inspiré de l’école d’architecture de Chicago, a abrité jusqu’en 2007 les archives de la Cour. Depuis il a été transformé en bureaux.

Nous préconisons aussi la BNF Richelieu dont ce sera le week-end inaugural et la réouverture au public après 12 ans de travaux (voir notre article du 30 mai 2022). Il faut aller admirer la galerie Mazarin, la salle Ovale, le jardin Vivienne, le musée et tous les autres trésors de ce site historique. Des animations artistiques inédites sont prévues (avec la présence de « comédiens, circassiens, musiciens, danseurs et auteurs). Il est important de réserver sa place.

L’Institut National de l’Histoire de l’Art (INHA), 2, rue Vivienne  vous propose des visites spécifiques et des animations. Restaurée par l’architecte Henri Labrouste au XIXe siècle, l’ancienne bibliothèque impériale invite à découvrir ses deux espaces : la salle Labrouste et la galerie Colbert. Il s’agit d’un véritable chef d’œuvre architectural. L’établissement classé monument historique depuis 1983 a rouvert en 2016 après plusieurs années de restauration… En ouvrant ses portes, l’INHA propose au public de découvrir les lieux de la recherche, d’ordinaire fermés aux visiteurs, et de comprendre comment sont appréhendées les grandes problématiques de l’image à travers la discipline et quels sont les outils de l’historien de l’art pour mener à bien ses recherches.

D belles découvertes en perspective 

 

1 commentaire

  1. le patrimoine immatériel méritait aussi d’être mis en valeur. Quel bonheur d’entendre Couperin chez Couperin, ou Franck chez Franck !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.