La multiplication des rats ne doit pas cacher celle aussi invasive des souris

Paris est souvent citée comme une ville où les rats prolifèrent, de plus en plus visibles et donc certainement plus nombreux. Une récent e statistique a même classé Paris et Marseille parmi les « dix villes les plus infestées au monde » avec « un ratio de 1,5 à 1,75 rat par habitant »!

Nous connaissons tous les raisons à l’origine de cette situation, multiplication des travaux, inondations, afflux de touristes, développement du nombre de restaurants, malpropreté, poubelles mal protégées et débordantes, restes de repas maculant les espaces verts et une réglementation européenne qui interdit de répandre le raticide mortel à même le sol ou les terriers pour des raisons sanitaires. Il doit être mis en boîtes mais comme les rats sont des animaux intelligents, ils apprennent à les éviter.

Cette situation dans les quartiers de Paris Centre est aggravée par le fait que les souris (*) elles aussi se multiplient. Ce sont nos appartements, magasins, nos caves, cuisines de restaurants et autres réserves qui sont infestés. Il convient alors de faire appel à nos frais à des sociétés spécialisées qui doivent passer de multiples fois pour essayer d’enrayer les infestations. D’ailleurs la plupart des copropriétés disposent de contrats annuels avec ces entreprises et il faut bien veiller à ce que les passages aient lieu régulièrement conformément aux termes du contrat car ce n’est pas toujours le cas…

Beaucoup de spécialistes mettent en avant l’incivisme. Dans d’autres pays la propreté fait partie des valeurs fondamentales tout comme la politesse. Les habitants sont davantage impliqués dans la lutte contre les rongeurs en éliminant toute source de nourriture. En Suède par exemple des amendes sont distribués aux personnes qui laissent trainer leurs ordures.

Nous sommes loin de ces pratiques à Paris où l’on côtoie si souvent des dépôts sauvages d’ordures, où les poubelles débordent. Pourtant il s’agit d’un véritable challenge dans lequel nous sommes tous impliqués, des édiles aux administrés.

 

(*) »Il faut bien garder à l’esprit qu’avec de l’eau, de la nourriture et des endroits où nicher, les souris ont tout à disposition pour établir de nouvelles colonies. Elles agissent surtout la nuit. Leurs dents peuvent pousser jusqu’à 0,3 millimètres par jour. Pour les entretenir, les user et les raccourcir, elles sont obligées de ronger à longueur de journée. Les souris sont capables de sauter à la verticale, et ce jusqu’à une hauteur de 24,5 cm, soit quatre à six fois leur taille. Véritables professionnelles de l’escalade, elles savent grimper jusqu’à deux mètres, à la verticale ! Enfin, elles peuvent se faufiler dans des ouvertures de seulement 0,6 centimètres…Odeurs nauséabondes, traces de dents, bruits de grattement au coucher et au lever du soleil, crottes sont le signe d’une infestation « 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.