Mériguet-Carrère, un savoir-faire patrimonial au cœur du Marais

Spécialisée dans la restauration de dorures, peintures, toiles peintes ou cuirs anciens, la maison Mériguet-Carrère située 12, rue du Parc Royal (3e), dans l’Hôtel de Croisille, où se trouvent ses ateliers est connue pour son grand savoir-faire. Elle est dirigée par François Grosseaume. Les compagnons qui forment ses équipes réputées sont aussi sollicités pour la réalisation d’œuvres contemporaines.
L’Atelier a été créé en 1962 à l’initiative de Paul Mériguet qui a d’abord consacré de longues années à l’élaboration des décors de sa troupe de théâtre. Expert en couleurs, il oriente alors son activité vers les travaux de décoration d’intérieur et la restauration de décors peints.
Imiter le bois, la pierre et le marbre, restaurer des peints anciens, refaire et reprendre des dorures (à l’eau ou à l’huile) selon les techniques anciennes, l’entreprise est experte dans tous ces domaines. Elle est aussi connue pour être l’une des rares en France à pratiquer la technique du cuir doré. Les peaux sont recouvertes d’une fine pellicule argentée, puis gaufrées à chaud au moyen de matrices métalliques gravées (reproductions exactes de plaques anciennes ou de création moderne). Elles sont ensuite recouvertes d’un vernis brun-jaune avant d’être  mise en teinte, peintes, puis patinées et cirées à la main. elles servent ensuite à habiller murs, meubles ou en maroquinerie. Les techniciens de Mireguet-Carrère ont travaillé à la restauration du Palais de l’Elysée, de la Maison Blanche, de l’Hôtel Lambert, du château de Versailles, d’hôtels particuliers abritant des ambassades dont le magnifique Hôtel de Beauharnais occupé par l’ambassade d’Allemagne, mais aussi pour Ladurée, le musée de la Chasse, l’Opéra Garnier ou le château Borely à Marseille. Les particuliers font aussi appel aux compétences de ces spécialistes.
Nous déplorons souvent la perte du savoir-faire français, il faut avouer que pour ces métiers, des maisons comme celle-ci défendent cet héritage. L’immense chantier de restauration de Notre-Dame a permis de mettre à l’honneur ces artisans qui sont à pied d’œuvre aujourd’hui pour redonner à la cathédrale et au-delà son aspect d’avant le sinistre.
A l’heure où beaucoup s’attachent à décorer ou redécorer leur intérieur, Mireguet-Carrère dispose aussi d’une boutique 2 rue du mail (2e) et d’une autre en ligne proposant des papiers peints (dont ceux dessinés par l’immense décoratrice que fut Madeleine Castaîng), des panoramiques qui sont actuellement très tendance et de la peinture.
La transmission du savoir est une des valeurs importantes de l’entreprise membre des Ateliers de France un groupement réunissant les artisans au service du patrimoine et du luxe afin de faire rayonner les compétences et le savoir-faire français à l’international. 
Il est important que nos élus et nos autorités fassent  que le Marais conserve encore longtemps ces trésors cachés. Sachons, nous aussi, les préserver…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.