Pourquoi ne pas installer un marché alimentaire hebdomadaire rue du Grenier Saint-Lazare ?

Lorsque l’aménagement très minéral du côté pair de la rue du Grenier Saint-Lazare a été finalisé, le site de la mairie ¨Paris.fr » a souligné en octobre 2019 que ces travaux entraient dans le cadre d’un projet lauréat du budget participatif et qu’ils offraient de larges espaces aux piétons et un accès facilité aux commerces. Le reportage qui s’y rapportait mettait en avant le conseil de quartier Saint-Avoie à l’initiative duquel ce dossier avait pu voir le jour. L’article ne précise pas cependant que la demande avait été faite à la mairie bien des années auparavant et que le maire d’arrondissement l’avait alors écarté faute, disait-il, d’obtenir les crédits suffisants de la mairie centrale cependant que des centaines de millions d’€ de subventions étaient versés aux associations ?

Outre le fait que cet endroit doit être davantage végétalisé, une demande des riverains qui était déjà mentionnée dans l’article de la mairie, il serait tout à fait opportun d’installer à cet endroit un marché qui se tiendrait une matinée par semaine comme il en existe dans de nombreux quartiers. En effet, il n’y en a pas à proximité, sinon en se rendant rue de Bretagne au marché couvert des Enfants Rouges ou bien place Baudoyer devant l’ancienne mairie du 4e et rue Montmartre (2ème) dont la photo illustre cet article.

Installé un marché sur le côté des numéros pairs de la rue du Grenier Saint-Lazare serait un moyen de donner un élan à une vie de quartier plus conviviale. Les expériences de nature voisine tentées (avant la pandémie) soit au sein du quartier de l’Horloge tout proche (*) avec un marché de produits régionaux, soit sur le terre-plein de la rue du Grenier Saint-Lazare avec quelques stands lors d’opérations spécifiques, ont montré l’intérêt des habitants. Il n’est pas nécessaire de mettre des dizaines d’étales si l’on veut préserver l’accès et la sécurité. il pourrait aussi être intéressant de spécialiser ce marché dans le bio par exemple, d’y faire une ou deux fois par an un vide grenier tel qu’il en existe rue Saint-Denis ou rues des quatre Fils et de la Perle.

Ce marché ne serait pas incompatible, bien au contraire, avec l’aménagement prochain de l’ancien parking souterrain inutilisé depuis des années en  » centre de services et de stockage entièrement tourné vers les besoins des commerçants et des riverains » (**) 

Le marché dynamiserait le commerce en attitrant le chaland, contribuerait aussi à découvrir des produits bio et/ou régionaux, à soutenir des producteurs des régions, permettrait des contacts privilégiés et directs avec les producteurs. Il faut rappeler que les légumes proposés sur ce type de  marché ne sont pas soumis au calibrage imposé par la grande distribution, ce qui réduit considérablement le gaspillage alimentaire. En termes écologiques, il y a moins d’emballages tout en bénéficiant d’un grand choix de produits. Enfin dans le cadre de la reconversion des places de parking, il serait possible d’en conserver plusieurs dédiées spécifiquement au stationnement des marchands du marché.  

Cette idée doit être soutenue, nous adressons copie de cet article au Maire de Paris Centre. 

NB: Nous reprenons ci-dessous le court historique de la rue du Grenier Saint-Lazare figurant sur le site de Paris.fr
« Une rue aux racines médiévales. Le nom actuel de la rue proviendrait d’une déformation du nom de « Garnier », une famille qui y habitait, à la fin du 12e siècle. La rue du Grenier-Saint-Lazare se prolonge vers l’ouest par la rue aux Ours, et à l’est par la rue Michel-le-Comte. Elle s’est appelée successivement «rue Garnier-Saint-Ladre» ou «rue Grenier-Saint-Ladre» : c’est ainsi qu’on nommait le saint Lazare. Un marquage au sol rappelle aussi que la voie se trouvait sur l’enceinte de Philippe Auguste, des fortifications également construites au 12e siècle. »
 (*) Un projet présenté dans le cadre du budget participatif 2016 pour organiser un marché dominical de produits alimentaires sous l’automate n’a pas été retenu.
(**) « Le projet porté par SOGARIS propose la transformation d’un ancien parking souterrain en un centre de services et de stockage entièrement tourné vers les besoins des commerçants et des riverains. Cet espace dédié à la logistique de quartier permettra, sur six niveaux souterrains, la mise en place de réserves déportées et de services dédiés pour les professionnels (commerçants, artisans, galeristes) ainsi que de stockage de proximité pour les particuliers. En surface s’installera une conciergerie de quartier portée par Lulu dans ma rue, nouveau service pour les habitants du quartier ancré dans l’économie sociale et solidaire. Une salle dédiée aux associations du quartier complétera ce projet pour l’inscrire dans la vie quotidienne de tous les riverains. »
L’équipe en charge de ce projet : SOGARIS (mandataire), LULU DANS MA RUE, SYVIL, LES SISMO, ARTELIA, CSD, SEMAEST, 15 MARCHES

1 commentaire

  1. Excellente idée qui donnerait un peu de vie à cet espace minéral bien triste.
    Un marché bi-hebdomadaire en fin d’après-midi/début de soirée en semaine et le matin le samedi ou le dimanche?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.