Une grande exposition Matisse au Centre Pompidou

Une grande exposition consacrée à Henri Matisse (1869-1954) prévue de mai à août derniers et reportée en raison de l’épidémie de Covid, débute au Centre Pompidou à l’occasion du cent-cinquantième anniversaire de la naissance du peintre (1869-1954). Elle se tiendra du 21 octobre au 22 février 2021. De grandes œuvres (230) et 70 documents seront présentés, provenant du Musée d’Art Moderne de Paris, des musées de Cateau-Cambraisis (ville natale de l’artiste), de Grenoble et de Nice ainsi que de collections privées. « La blouse romaine » donnée au Musée d’Art Moderne par l’artiste à condition, de ne jamais sortir de ses collections a été reprise sur les affiches annonçant l’événement. Peinte en 1940 elle apparait aujourd’hui comme un message (elle est tricolore) en cette période si troublée. 
Henri Matisse a appliqué tout au long de sa carrière de nouveaux signes dans le langage plastique ce que certains ont appelé « les mondes sans équivalents » et se traduisant par une grande variété de techniques au travers non seulement de la peinture, du dessin, mais aussi de la sculpture, des vitraux, de livres illustrés… et les gouaches découpées utilisées à la fin de sa vie alors qu’il est handicapé et ne peut plus peindre.
« L’exposition « Matisse comme un roman » raconte…, en neuf chapitres, la façon dont la littérature agit comme un terreau créatif pour le peintre. Cette exposition, c’est sa vie, racontée comme un roman. De ses débuts en 1890 aux années 1950, chaque période de sa vie est coupée par une interlude littéraire, nous rappelant ainsi l’origine de certaines œuvres, ses liens avec de grands auteurs, à l’instar de Mallarmé, dont ses poèmes furent illustrés par Matisse, ou encore de Louis Aragon, auteur d’Henri Matisse, roman… » Cette rétrospective « met aussi en lumière la façon dont le langage pictural du peintre change, comment ses mots de peinture s’adaptent aux changements, tant intimes que sociaux. Elle donne ainsi une dimension complète pour revoir les chefs d’œuvre de l’artiste, mais aussi des projets avortés, des tentatives, des œuvres inédites ! »

Depuis l’exposition Matisse du Grand Palais en 1970, puis celle de 2012 « Matisse. Paires et séries », aucune autre depuis lors que celle qui débute au Centre Beaubourg n’a été aussi importante. Il ne faut donc pas la manquer en respectant les gestes barrière bien entendu. Il est recommandé de réserver préalablement son billet en ligne.

Souvenons nous aussi de ce qu’écrivait Matisse à propos du bonheur dans « Ecrits et propos sur l’art », Le bonheur c’est de poursuivre toute sa vie passionnément ce que l’on aime« .

Horaires : 11h00 -21h00 sauf le mardi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *