Une rendez-vous à ne pas manquer, le 26e Salon international du patrimoine culturel

Dans quelques jours, du 28 au 31 octobre, se tiendra au Carrousel du Louvre la 26e édition (la 25e s’était tenue en digital, Covid oblige) du Salon international du patrimoine culturel. 335 exposants sont attendus témoignant du succès de cette manifestation que nous envient de nombreux de pays.
Les métiers d’art seront à l’honneur et pour les accompagner, seront présents aussi des groupements professionnels, des collectivités territoriales qui ont besoin de mailler leurs territoires qui se désertifient, sans oublier aussi les chambrées des métiers très actives pour attirer et soutenir les créateurs et les talents. D’ailleurs le thème retenu cette année  « Patrimoine et territoires » n’est as anodin. Comme lors des années passées des prix seront remis et le public pourra participer à des démonstrations des professionnels et à des conférences souvent très instructives.
Selon les organisateurs le cru 2021 sera de très grande qualité saquant que la manifestation sera l’occasion pour les exposants et participants de nouer des contacts. Venant de toutes les régions de France, de grandes maisons, entreprises et artisans moins connus seront représentés. Ces 4 jours seront un formidable vecteur de l’excellence du savoir-faire français et de ses métiers du patrimoine vivant. Aucun métier n’est oublié du sculpteur sur bois ou sur pierre en passant par les doreurs, ébénistes, ferronniers, verriers, tapissiers, lissiers, menuisiers, charpentiers, vitraillistes, treillageurs, bronziers…
Le salon du Carrousel du Louvre apparaît en écho du chantier de restauration de Notre Dame où le manque criant d’artisans, de spécialistes et de métiers devenus rares a été très rapidement mis en exergue. Ce n’est donc pas innocemment que durant ces 4 prochains jours une exposition itinérante « Restaurons Notre- Dame » sera présentée pour la première fois dont l’élément phare est une maquette de la « forêt », la fameuse charpente de la cathédrale réalisée par les Compagnons du Tour de France de la cité basque d’Anglet (4,8 mètres de haut, 35 000 heures de travail et 1 800 pièces ont été nécessaires pour la réaliser!).
Il est évident que le patrimoine magnifié par ceux qui l’entretiennent et les restaurent attirera des jeunes comme ce fut le cas après l’incendie de Notre-Dame.
Notre conseil, un rendez-vous à ne pas manquer, il faut y aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.