2022, nos édiles ont présenté leurs vœux

Le 6 janvier, la Maire de Paris et son Premier adjoint ont présenté leurs vœux pour 2022.

Rien de bien nouveau sous le soleil, pourrions-nous résumer. En effet après un rappel des actions municipales engagées en matière de lutte contre la pandémie, il a été rappelé, au plan culturel que 2021 avait été marquée par la réouverture du musée Carnavalet et l’ouverture de la Bourse du commerce abritant la collection Pinault.

De nouveaux projets sont annoncés pour cette nouvelle année portant sur l’environnement et l’embellissement. Au plan environnemental a été soulignée, ce qui a déjà annoncé à moult reprises, la piétonisation des rues proches des écoles (une trentaine sont concernées) avec toutes les contraintes que cela crée en au plan de la circulation, de même ont été mentionnées l’installation de nouvelles cours de récréation dites « oasis ».  Enfin, promesse de campagne, la plantation de 22 300 arbres sera enclenchée sur les 177 000 prévus l’an passé afin de faire face aux canicules.

Sur le thème de  l’aménagement il a été question pour Paris Centre des abords de Notre-Dame (voir notre article du 02 octobre 2021) et de la fin du réaménagement des ex bâtiments de la Direction de l’Urbanisme boulevard Morland (voir notre article du 5 février 2019).

Comme il fallait s’y attendre, le bilan a été dressé sur la création des pistes cyclables, pour lesquelles nous avons spécifié que 1 000 km nous paraissaient suffisants.

Nous avons relevé une nouvelle intéressante « ... pour des rues plus propres, les responsables propreté se déploieront dans chaque quartier dès ce début d’année. » Nous attendons avec impatience les premiers résultats car ii y a de ce côté de grands besoins comme nous le faisons fréquemment remarquer sur ce blog. Mais cette action nécessaire sera-t-elle suffisante ? Nous en doutons car en ce domaine il faut frapper fort et mettre en œuvre une politique plus que volontariste à la hauteur des attentes des Parisiens de plus en plus excédés par la saleté qui tend à devenir davantage un état de fait qu’un fléau à combattre.

Les Jeux Olympiques ont eu la part belle lors de ces vœux. « Ces Jeux seront aussi un accélérateur sans précédent pour rendre Paris plus accessible et permettre à toutes les personnes en situation de handicap de mieux profiter de la capitale » a t-il été déclaré. L’accent n’a pas été mis sur les sujets qui fâchent, c’est-à-dire les foules dans nos quartiers, le bruit en particulier la nuit, les aménagements en plein centre de Paris avec toutes les conséquences sur le quotidien des Parisiens, les difficultés de circulation, la pollution etc…

Au plan de la solidarité, nos édiles ont indiqué qu’aurait lieu le20 janvier prochain pour la 5ème fois la « Nuit de la solidarité » qui sera élargie à la métropole et dont l’objectif est de « mieux connaitre les profils et les besoins des personnes à la rue afin d’adapter au mieux les dispositifs d’urgences et sociaux, destinées à ces populations qui cumulent les fragilités…« 

Parmi les annonces, la nuit blanche n’est pas oubliée,  nous notons  la création d’un jardin sur la place Saint-Gervais, dans l’ex 4e, à la mémoire des victimes des attentats de 2015. Un projet de jardin avait déjà été proposé à cet endroit ii y a quelques années par le président de l’association Marais 4, Pierre Colboc, architecte, prix de Rome,  dans le cadre du budget participatif mais il avait été rejeté. Pour notre arrondissement retenons aussi la rénovation de la Fontaine des innocents, ENFIN ! et de la Fontaine Stravinsky dont nous avions déjà donné le détail dans un article paru sur ce blog; la fin dès cette année des travaux du Théâtre de la Ville alors que d’autres sources avancent plutôt 2023. Enfin en septembre 2022, dans l’attente de la fin des travaux de rénovation de Notre-Dame, une visite immersive de la cathédrale devrait être inaugurée.
Rien dans tous ces propos ne laisse présager, et c’est regrettable, d’actions destinées à redonner tout son lustre au Paris que nous aimons s’agissant de la préservation de la qualité de vie, de la sécurité (il est vrai déléguée comme la propreté au maires d’arrondissement), de la protection et de la mise en valeur de l’architecture et du mobilier si caractéristiques de notre ville. pourtant plébiscitées par les habitants attachés  à leur ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.