2022 : nos souhaits pour Paris Centre

Une année commence et avec elle les souhaits que nous formulons soulignent nos attentes et celles que nous aimerions voir advenir pour notre arrondissement. Ce dernier n’apporte  pas hélas le niveau de la qualité de vie que ses habitants sont en droit d’attendre.  Les entraves mises dans leur vie courante ne cessent de se multiplier. Nous ne reviendrons pas sur les dangers de se déplacer à pied, en raison des engins en tous genres, trottinettes, bicyclettes et autres qui empestent la vie de ceux qui préfèrent ou n’ont pas d’autre choix que de se déplacer à pied.  De plus en plus de rues sont piétonnisées au grand dam de ceux qui ont besoin de se déplacer en voiture. Ces décisions quasi ayatollesques sont une entrave à la liberté.  Vouloir transformer tout un arrondissement en centre piétonnier relève de l’utopie et fait partie de ces vues « courtermistes » aux effets immédiats visibles mais dont les conséquences à moyen et long termes ne sont pas analysées avec le professionnalisme requis. Elles causent des dégâts collatéraux plus significatifs que ceux que l’on souhaite éradiquer (baisse du nombre d’habitants, difficultés de stationnement des livreurs artisans et commerçants, déport de la pollution dans d’autres secteurs, circulation plus anarchique des moyens de déplacement dits « doux » et difficultés pour les transports en communs de bus …),   L’occupation extensive de l’espace public notamment par les terrasses des bars et restaurants est une autre atteinte à notre liberté de déplacement et à notre droit au sommeil. Nous nous sommes déjà largement exprimés sur cette question en soulignant que notre arrondissement concentrait à lui seul la plus grande densité de bars par habitant de France! Le « ras le bol » pourtant perceptible ne semble pas émouvoir les élus!

Des dépenses sans compter sont faites en matière de végétalisation sans que véritablement nous en voyons les effets. il faut vraiment mettre le paquet en dépassant l’action petit bras concentrée sur les pourtours d’arbres et des jardins partagés que nous retrouvons le plus souvent en bien triste état.  Il importe aussi d’agir sur la propreté, nos rues sont de plus en plus dégoutantes et comme nous l’avons écrit récemment un plan d’ampleur en coopération avec les habitants lancé sous forme d’assises de la propreté avec des objectifs clairs, un suivi rigoureux et des sanctions sont devenus incontournables. Point n’est  besoin d’attendre que la mairie centrale lance un nième plan dont on connait à l’avance le résultat pour ne pas dire l’échec. La lutte contre les tags et l’affichage sauvage de plus en plus difficiles à faire enlever par les sous-traitants  de  la ville malgré les signalements via l’application « dansmarue » est à reprendre d’urgence en main. Les maires d’arrondissement devaient selon les affirmations de la  mairie centrale disposer de davantage de pouvoirs en la matière. Encore faudrait-il  que cela se traduise dans les faits et soit visible, ce qui n’est pas la cas à ce jour ?

Le Maire de Paris Centre et son équipe désormais bien en place, passée la réorganisation administrative de la fusion des arrondissements, doivent se pencher absolument sur ces sujets et n’avoir qu’un objectif prioritaire, la qualité de vie des habitants.  C’est vraiment leur souhait le plus cher, il faut les écouter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.