Davantage de caméras de surveillance et de policiers à Paris ?

Le ministre de l’intérieur, à l’occasion de la prise de fonction du nouveau préfet de police de Paris, a annoncé la mise en place de 500 caméras de surveillance et le renfort de 1 000  policiers, ce qui a fait dire à un journaliste sceptique « plus de bleu et plus d’yeux dans les rues de Paris » ! Précisons toutefois que ces renforts n’arriveront que progressivement (500 policiers d’ici 2 ans puis 500 supplémentaires au bout des 3 ans suivants)… C’est-à-dire que durant ces 5 prochaines années, « il passera de l’eau sous le pont Mirabeau » ainsi que le soulignait un ancien  président de la république, les jeux olympiques se dérouleront durant cette période et les manifestations ne risquent pas de disparaître . Bien que jugées coûteuses et peu efficaces les caméras viendront quant à elles renforcer les 4 000 déjà existantes.

Le ministre de l’intérieur, lors de cet intervention du 20 juillet, a déploré l’insuffisance des effectifs actuels de la police municipale, seulement 400 agents, et le fait qu’ils ne soient pas armés mais simplement équipés d’un bâton de défense, d’une bombe lacrymogène, de menottes, d’un gilets pare-balles et de caméras. En effet, la mairie de Paris  ne souhaite pas que sa police lutte contre la grande délinquance ou le terrorisme, estimant que cela ressort du rôle de la police nationale.

Certes les désaccords entre la préfecture et la mairie indisposent les Parisiens qui critiquent cette situation, alors que les manifestations se multiplient tout comme les  incivilités et la délinquance, la question du crack n’étant pas résolue. Ce qui compte pour nous est que notre sécurité soit assurée au-delà des égos personnels.

Aussi attendons nous beaucoup des annonces qui ont été faites par le ministre, plus de sérénité avec l’arrivée de Laurent Nunez et des moyens de prévention à la hauteur des enjeux sécuritaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.