JO 2024, le rappel à l’ordre de la Cour des comptes

Dans un rapport de 76 pages récemment publié, la Cour de Comptes estime que la France n’est pas prête à accueillir dans 2 ans les Jeux olympiques notamment en matière de stratégie sécuritaire qui est insuffisante. Elle souligne qu’il devient urgent, voire « impératif »,  de tout mettre en oeuvre pour relever, outre la capacité hospitalière  et l’acceptabilité des jeux par la population,  le défi sécuritaire, en particulier lors de  cérémonie d’ouverture sur la Seine (600 000 spectateurs et 200 avions attendus ) et du « relais de la flamme » qui doit parcourir 12 000 km!
Il est vrai qu’avec 10 millions de visiteurs prévus dans un environnement où les risques géopolitiques, cyber, terroristes et d’insécurité quotidienne dans la capitale sont prégnants, le sujet sécuritaire est effectivement primordial. Il est d’ailleurs étonnant qu’il ait fallu attendre l’alerte lancée par la Cour des Comptes pour que l’Etat provoque une réunion spécifique au Palais de l’Elysée…
Selon la Cour il y a « nécessité d’anticiper une mobilisation générale et massive des moyens matériels et humains » car les effectifs sont insuffisants (7 à 11 000 policiers prévus). Ceux des gardiens privés manquent (le nombre de 24 000 agents  nécessaires chaque jour est avancé).  Elle préconise d’agir vite et de faire appel à la gendarmerie et à l’armée, ce qui ne manque pas de faire réagir les organisateurs.  Se pose en fait la question de savoir si nous avons les moyens de nos ambitions.  Les événements du stade de France lors de la finale de la Ligue des champions ont laissé des traces, le monde entier a vu les scènes de chaos et la copie est à revoir sur ce plan? Rappelons que les Anglais avaient élaboré une politique sécuritaire de prévention en amont des JO de 2012 en mettant en place un plan d’une ampleur inégalée. Or depuis 10 ans l’insécurité a pris une dimension toute autre…
La Cour des comptes  insiste d’autre part sur le volet financier.  Serons-nous capables de tenir le budget imparti sans qu’il dérape ?  L’inflation qui se traduit par l’augmentation des prix et ronge nos économies ne risque t-elle pas de mettre à mal les prévisions de dépenses et de recettes initiales contraignant à revoir le plan de financement? Le Président de la République s’est senti obligé d’affirmer qu’il n’y aurait pas d’impôts JO !! Ajoutons aussi les problèmes de pollution et de propreté que l’arrivée de millions de touristes ne manqueront pas de créer (s’ajoutant à ceux existants) et qui pour l’instant sont occultés comme le sont les questions de gêne au quotidien pour les habitants.
La Cour demande donc aux responsables de l’organisation des jeux d’accélérer le tempo sur les sujets qu’elle a pointés dont les enjeux sont « considérables« , elle rendra son rapport définitif en fin d’année. Mais finalement, même si les organisateurs s’en défendent, n’a t-on pas tout bonnement vu trop grand?

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.