La station de métro Hôtel de Ville avait-elle vraiment besoin d’un nouvel accès rue du Temple ?

Lorsqu’en 2015-2016 ont débuté les travaux de prolongation de 6 km de la ligne 11 du métro jusqu’à Rosny sous Bois pour un montant de 1,3 milliard d’€, la RATP et Île de France Mobilités ont pris soin de souligner la nécessité d’adapter dans le cadre de ce chantier 10 des 13 stations de métros existantes, soit 214 millions d’€ supplémentaires, afin de faire face à l’afflux de voyageurs.

Parmi celles-ci figurait la station Hôtel de Ville pour laquelle a été décidé de créer un nouvel accès avec escaliers mécaniques au croisement de la rue de la Verrerie et de la rue du Temple. Curieux choix puisque la station disposait déjà de 6 sorties (rue Lobau, 2 sur le Parvis de l’Hôtel de Ville, rue de la Corderie, rue du Renard et une dernière rue de Rivoli toute proche de la rue du Temple)?  La quote-part de financement pour l’adaptation des stations à la charge de la mairie s’élève tout de même à  61 millions d’€, la région assurant 56 millions, l’Etat 24 millions et la RATP 73 millions d’€. Les premiers coups de pioche ont commencé à l’été 2018 et l’ouverture est effective depuis le 11 décembre dernier.

A la réflexion, ne fallait-il pas travailler ce dossier en  raisonnant en coût d’opportunité, on se demande en effet quelle est l’utilité de cette sortie,  sinon que les travaux ont gêné les riverains pendant plus de 2 ans de 7h00-22h00 tous les jours de la semaine, le dossier assainissement a été très lourd à mener afin de pouvoir dégager la place suffisante pour créer cet accès. Dernière conséquence de ce nouvel accès, le sort de la rue du Temple dont la section entre les rues Sainte-Croix de la Bretonnerie et de la Verrerie est devenue un cul de sac où se garent les voitures en roulant en marche arrière. Quant aux pots métalliques qui y ont été disposés pour la végétaliser, ils sont davantage destinés de par leur allure enfantine à des jardinières pour crèche ou garderie ou d’école qu’à des pots  en phase avec le Secteur Patrimonial Remarquable qu’est le Marais ! S’il ne s’agit que d’un essai de la mairie de nouveaux modèles de pots, alors il faut vite les changer.

Rappelons aussi que parmi les arguments développés à l’annonce de ces travaux  sur les dépliants distribués aux riverains étaient mentionnés  » l’amélioration  des temps de parcours « , or le nouvel accès est à 50 m de l’accès le plus proche déjà existant … ? L’autre argument était que cette sortie rue du Temple devait favoriser la « mobilité durable« . voilà deux mots employés à tort et à travers qui, réunis, ne veulent strictement rien dire.

On se plaint souvent des dépenses inconsidérées de l’Etat,  des collectivités territoriales et des mairies, le nouvel accès inutile du métro de la rue du Temple en est la parfaite illustration alors que notre pays et nos collectivités publiques sont trés endettées déjà. Plus grave encore, il s’agit de l’utilisation de nos impôts.

1 commentaire

  1. Merci pour votre analyse. Il existait certainement des travaux beaucoup plus urgent à faire pour d’autres stations de métro.
    On assiste une fois de plus, impuissant, à la dilapidation de l’argent public -c’est-à-dire de nos impôts.
    Ces travaux ont aussi fourni à nos élus des prétextes opportuns pour une piétonisation rampante dont LES HABITANTS NE VEULENT PAS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.