Véritable course en sac, le vote des projets du budget participatif 2021 est lancé

Le nouveau cru du budget participatif est proposé au vote du 9 au 28 septembre. Sont soumis 217 projets (sur 2 565 déposés) retenus après une première sélection sans doute opérée par les services de la mairie. En fait, en examinant sur le site Paris.fr les différents dossiers on se rend compte qu’un certain nombre d’entre eux sont proposés plusieurs fois ! Soumettre plus de 200 projets apparait comme une gageure et ressemble à du saupoudrage qui laissera sur le chemin des déçus que viendront augmenter ceux dont les dossiers ont été acceptés mais ne seront jamais mis en œuvre à l’instar des années passées. De plus, concentrer davantage les fonds consacrés au budget participatif sur quelques projets emblématiques aurait été plus judicieux et sa doute plus efficace. 

Certains dossiers laissent aussi perplexes. Ainsi il n’appartient au budget participatif de pallier les carences de la mairie sur la propreté. Proposer 3 millions d’€ pour « développer les poubelles innovantes…« et « …acheter de nouveaux véhicules électriques pour l’entretien des rues. » est un véritable aveu d’échec. Autre singularité, les explications données pour plusieurs projets font été d’aides qui seront attribuées à des associations à l’origine de ces dossiers. Alors que les subventions pleuvent à la mairie de Paris, pourquoi en ajouter davantage par ce biais et sans doute retrouverons-nous des bénéficiaires déjà habitués à recevoir ce type de largesse !

Outre quelques petits changements de forme pour le vote, le fait que les dossiers soient catégorisés (culture et patrimoine, environnement, sport, propreté, cadre de vie, solidarité et cohésion sociale) et concernent soit un arrondissement, soit tout Paris, cette opération annuelle demeure le clone des opérations des années précédentes, il est simplement indiqué que moins de projets seront retenus comparés à 2019 (il n’y avait pas eu d’opération en 2020). Quant au budget global dédié il n’est pas précisé.

Le vote est possible par internet ou bien en se rendant dans les mairies (y compris les ex mairies des 1er 2ème et 4ème) et les salles de sports. Il n’est en revanche pas annoncé si la liste des dossiers retenus du fait des votes qui les qualifieront se feront en présence d’un huissier ?

Pour l’ensemble de la capitale nous avons noté, excepté le projet concernant la propreté déjà commenté plus haut, les dossiers suivants (entre parenthèses figure le montant du budget estimé) :

  • la volonté d’améliorer le quotidien des sans abris (bagagerie, acquisition d’un véhicule…   (1 M€)
  • le souhait de donner aux Parisiens des nouveaux pouvoirs d’agir. En résumé le besoin de « développer la participation citoyenne »  car « …Paris appartient à ses habitants… »  Pour cela des kiosquiers citoyens seraient implantés, une boîte à idée serait accessible sur un site informatique dédié, la police pourrait mieux connaitre les attentes et priorités des citoyens, le Bulletin municipale officiel (BMO) serait plus facile d’accès, de même que l’application  « dansmarue« … On reste un peu coi sur ces propositions excepté l’accès facilité au BMO et l’implantation de davantage de toilettes (1,7 M€)
  • la mesure des nuisances sonores est une nouvelle fois proposée avec l’installation d’appareils de mesure (en particulier les « pieuvres » sur lesquelles nous avons déjà donné des explications) et qui tardent à se multiplier alors que le bruit ne fait que se répandre davantage avec la prolifération des terrasses (0,80 M€)
  • la transformation de l’économie pour une transition écologique où le troc, le recyclage, les échanges seraient privilégiés en vue de réduire l’empreinte carbone et éviter le gaspillage alimentaire (5M€)
  • plusieurs projets proposent une sensibilisation à la biodiversité et des actions pour faire face au réchauffement climatique  (5 M€ par projet)

Paris Centre se caractérise par une sélection de dossiers davantage orientés sur le patrimoine. Ainsi

  • 5 fontaines pourraient être restaurées (Gaillon, Haudriettes, Croix du Trahoir, Charlemagne et de Jarente), fontaines sur lesquelles nous avons déjà rédigé des articles. La municipalité avait indiqué en janvier majorer le budget destiné à la restauration des fontaines de la ville . Comment cela s’articule t-il ? (2 M€)
  • plusieurs églises (Sainte-Elisabeth de Hongrie, Saint-Roch, Saint-Germain l’Auxerrois et Les Blancs Manteaux), si le projet est sélectionné, bénéficieraient de restaurations spécifiques (chapelles, mobilier …) ainsi que la maison d’Ourscamp afin d’y aménager un escalier sécurisé (1,2 M€)
  • les 6 chapelles dégradées de l’église Saint-Merri qui a bénéficié d’importantes restaurations ces dernières années seraient de leur côté remises en ordre (2 M€)
  • dans le même esprit les réverbères caractéristiques du mobilier parisien prés du Louvre (voir photo illustrant l’article), place du Carrousel seraient restaurés (2 M€)
  • le réaménagement d’établissements culturels ouverts à la jeunesse (plusieurs bibliothéques dont celle de la Canopée et l’auditorium de la Cité internationale des  Arts notamment) (2 M€) 
  • le réaménagement des berges de la Seine pour « en faire un lieu sportif et  artistique » interpelle puisque les rambardes qui longent le fleuve seraient remplacées par des barres en fer galvanisé et d’autres matériels spécifiques pour les « pratiques urbaines« . Quant au tunnel des Tuileries il deviendrait un lieu d’exposition du Street Art. Pourquoi ne pas en avoir fait un défouloir dédié aux barbouilleurs et éviter que les tags défigurent nos rues ? (2 M€)
  • Nous plaignons les riverains y compris ceux à la pointe de l’Ile Saint-Louis si jamais était votée l’installation d’un kiosque à musique dans le quartier Morland, des concerts y seraient programmés toute l’année…(0,30 M€).

A ceux qui le souhaitent, il est possible de voter pour ces projets mais il y aura une nouvelle sélection post vote (seulement 2  projets concernant tout Paris seront retenus) car le budget n’est pas extensible et la vile doit ménager l’emploi de ses deniers, sa situation financière restant fragile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.