La place du Marché Saint-Honoré au bâtiment tout de verre

Un grand bâtiment de verre inattendu occupe la place du Marché Saint-Honoré. Cela peut surprendre sans choquer néanmoins. Construit en 1997 par le célèbre architecte catalan Ricardo Bofill, cette construction réussie a succédé à un parking installé en 1955 et intègre en son sein un passage couvert où sont regroupés des boutiques, un marché et des bureaux.

Historiquement, cet endroit était important car s’y trouvait depuis 1611, avec l’aide de Marie de Médicis et l’évêque Henri de Gondi, un couvent de dominicains réformés appelés jacobins dans lequel s’est installé à partir de 1791, le fameux club des jacobins qui a marqué la Révolution.

Dans l’église assez simple, détruite maintenant, fut inhumé en 1743 Hyacinthe Rigaud, l’auteur du célèbre portait de Louis XIV en costume de sacre visible au Louvre. La bibliothèque, une des plus belles de Paris, comptait plus de 30 000 ouvrages dont des incunables et des manuscrits anciens.

Après la démolition du couvent et le percement de la rue Saint-Honoré, c’est en 1810 qu’apparait le marché abrité par 4 pavillons, à partir des plans de Jacques Molinos (1750-1831) qui a conçu la coupole de la Bourse de commerce de Paris (ex Halle aux blés et la Halle du Vieux linge autour du Carreau du Temple). Une fontaine disparue depuis les années 50 était installée pour les commerçants. Cette dernière était formée d’un kiosque en rotonde et de deux vasques adossées où s’écoulaient 3 filets d’eau en provenance de la pompe de Chaillot.

Notons que la place du Marché Saint-Honoré s’est appelée pendant une courte période (1945 à 1950), place Robespierre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *