Le Grand Rex, le gigantisme Art Déco

Ce lieu hors norme (3 800 places à l’origine, 2 800 aujourd’hui) est très connu par ses dimensions impressionnantes (le plafond de la salle par exemple est haut de 30m) .  Il a été conçu en 1932 afin de devenir le « temple du cinéma ». Telle était la volonté de son commanditaire Jacques Haye, producteur de films et propriétaire de l’Olympia.

Façade art déco, voûte étoilée, décors baroque font du Grand Rex un cinéma unique en Europe. Il imite les constructions d’alors de grandes villes américaines notamment New York. L’architecte chargé de cette construction se prénomme Auguste Bluysen (1868-1952) . IL est aidé par l’ingénieur américain John Eberson. Auguste Bluysen a déjà réalisé la fameuse tour de la biscuiterie Lu à Nantes, les théâtres Daunou et de la Michaudière, ainsi que le cinéma Gaumont Opéra et le casino de Granville.

La grande salle d’inspiration orientale dont chaque étoile du plafond est attachée à un cône recouvert de perles de verres réfléchissant la lumière et munie d’une scène de 24 m, est l’œuvre de Maurice Dufrène (1876-1955). Quant à la façade elle est due au sculpteur et verrier Henri-Edouard Navarre (1885-1971).

Curiosité de cette construction que l’on distingue parles énormes lettres de son enseigne et par sa lanterne rouge elle aussi, l’architecte l’ayant oubliée dans son projet, la cabine de projection. Elle  se trouve en effet dans cette sorte d’excroissance-encorbellement sur le mur extérieur. Autre particularité étonnante pour l’époque, le Rex proposait à ses clients des services spécifiques tels une nursery, une infirmerie, des loges (supprimées depuis) et même un chenil afin que les clients puissent suivre le spectacle en toute tranquillité…

L’escalier mécanique inauguré en 1957 par Gary Cooper et Mylène Demangeot fut le premier à être installé dans un cinéma.

Au total le cinéma comprend 7 salles plus un salle de spectacle et un musée. Le grand écran mesure 300m2 et a été installé pour la première du « Grand bleu » (1988).

Depuis l’origine, nombre d’avant-premières se sont déroulées et se déroulent toujours boulevard Poissonnière. Des concerts de musique, de la danse des spectacles pour enfants et les fameux jeux d’eau se succèdent avec les projections du 7ème art. Durant le seconde guerre mondiale le Rex est réquisitionné aux fins de distraire les soldats permissionnaires allemands.

Le succès fut au rendez-vous des l’ouverture et ne s’est jamais démenti (plus d’un million de visiteurs par an).

La salle, ses décors la toiture et les façades sont classées au titre des monuments historiques depuis 1981.

 

Sources : Le Monde et France Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *