Les 4 commissariats des arrondissements du centre regroupés dès la rentrée

La réunion organisée à la mairie du 4e afin d’informer les habitants sur le regroupement des 4 commissariats centraux, dans le cadre de la fusion des arrondissements, n’a à l’évidence pas attiré les foules, 21 personnes étaient présentes dont le 1er adjoint du Maire du 1er arrondissement. 

Introduite par le Maire du 4e, Ariel Weil qui indique avoir découvert  le projet de réorganisation des commissariats par le presse, la Commissaire Fatima Cabour à la tête du commissariat du 4e, annonce que le commissariat central sera créé et mis en ordre de bataille en amont des élections municipales de 2020, dès septembre prochain. Il sera temporairement installé dans le commissariat central actuel du 3ème, rue aux Ours dans l’attente de son installation fin 2022 dans les nouveaux locaux de la rue Perrée.  D’ importants travaux  seront nécessaires avant l’emménagement. Le commissariat du boulevard Bourdon continuera durant cette période à recevoir le public et assurera le service judiciaire (dépôt de plainte…). Le commissariat de la place du Marché Saint-Honoré  abritera les brigades de contact,  les habitants des 1er et 2e pourront y être reçus comme d’ailleurs dans tout commissariat parisien. 

Selon la Commissaire, 4 patrouilles de plus seront déployées dès septembre sur les voies publiques du secteur et tout sera fait pour davantage d’accueil et de présence sur le terrain car une partie des équipes administratives seront libérées du fait des économies d’échelle induites par le regroupement. 

Il a été demandé qu’une plaquette explicative sur la fusion des commissariats à destination des habitants soit éditée par la préfecture de police. 

Une concertation va s’organiser entre la préfecture de police et les élus pour étudier l’organisation territoriale définitive qui sera mise en place lorsque le commissariat central rejoindra la rue Perrée fin 2022. 

Cette réorganisation qui prendra effet à l’automne ne sera pas sans conséquence sur notre quotidien et devrait servir de test, même si  ce terme n’a pas été employé. 

Parmi les remarques, les élus ont indiqué que l’étude de la préfecture tiendra certainement compte de la nouvelle police municipale, la DPSP,  mais que cela ne devrait pas entraîner, en toute logique, de baisse des effectifs de police  sur le terrain.

De nombreuses questions ont été posées à propos des touristes,  des mendiants installés au même endroit depuis des années.et sur la prolifération des trottinettes sur les trottoirs… 

La Commissaire rappelle que pour toute difficulté nécessitant l’intervention de la police, il faut appeler le 3430  (appel payant) ou le 17 et faire des signalements sur la  boîte mail générique du commissariat… sans hésiter à déposer des plaintes ou des mains courantes mais les participants sont restés quelque peu dubitatifs. 

Une nouvelle réunion publique sera organisée à la rentrée 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *