Cure de jouvence pour l’Arc du Carrousel

C’est sous Napoléon (de 1806 à 1808) que l’Arc du Carrousel qui ouvre le Jardin des Tuileries a été édifié par Pierre Fontaine et Charles Percier à la gloire de la victoire d’Austerlitz. Les bas-reliefs qui le décorent montrent les moments importants de la campagne d’Allemagne. Les soldats au sommet des colonnes représentent un militaire de chaque corps de l’armée d’alors.
Les chevaux qui ornent le sommet de l’Arc ne sont plus ceux de la basilique Saint – Marc de Venise restitués en 1815 mais un quadrige dû à l’artiste François-Joseph Bosio (1768-1845) qui travailla pour le Louvre et réalisa la statue de Louis XIV de la place des Victoires.

Échappé de l’incendie des Tuileries en 1871, l’état actuel du monument est préoccupant et il faut « consolider la structure et assurer son étanchéité, tout en nettoyant parements et ornements, et restaurer, voire restituer, les sculptures les plus dégradées ». Les travaux de restauration sont évalués à 5 millions €. Aussi le Louve a-t-il lancé récemment un appel aux dons auprès des particuliers et de mécènes entreprises au moyen de la campagne « Tous mécènes ». L’objectif est de recueillir un million € d’ici le 31 janvier prochain, les 4 millions manquants seront recherchés auprès des mécènes y compris étrangers.

En cas de succès pour réunir les fonds nécessaires, il est prévu de lancer les travaux en automne 2019 pour s’achever au printemps 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *