Un grand couturier du Marais à l’honneur

Après l’exposition « L’alchimie secrète d’une collection » qui s’est terminée en janvier et qui a révélé le grand couturier Franco-tunisien disparu en novembre 2017, après l’exposition à Londres au Design Museum, Azzedine Alaïa est une nouvelle fois mis à l’honneur avec Gilbert Adrian – le couturier américain qui l’inspira – au travers d’une rétrospective « L’art du tailleur » où sont montrés leurs plus beaux modèles de tailleurs.

Qualifiées d’intemporelles ces créations sont la parfaite illustration de la haute couture française qui vient de perdre un de ses plus importants représentants Karl Lagerfeld.

Parmi les clientes d’Azzedine Alaïa on retrouve Greta Garbo, Naomi Campbell, Tina Turner ou Rihanna qui ont toute adopté le style Alaïa.

Deux long-métrages où figurent les créations des deux couturiers sont projetés : Les femmes (1939) et Dangereusement vôtre (1985).

Une plaque à la mémoire du couturier français au 18 rue de la Verrerie, à Paris, là où il œuvrait et où se trouvait autrefois l’hôtel des évêques de Beauvais a été dévoilée le 20 janvier.

Dans ce lieu étonnant où était installée la maison Azzedine, l’association du même nom s’emploie au travers de la fondation destinée à perpétrer le mémoire du couturier à faire découvrir les collections réunies par celui-ci, fin connaisseur en matière d’art.  Une libraire a ouvert juste à côté de la galerie, de nombreux livres de mode et des ouvrages rares (design, mobilier, photographie…) sont proposés à la vente.

Jusqu’au 23 juin 2019- 18, rue de la Verrerie 4e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *